Entretien avec Catherine, chef d’entreprise

Extrait de l’interview "L’Union Européenne en 2025"

jeudi 5 mars 2015

Quelles solutions envisageriez-vous pour surmonter la crise économique dans l’UE ?

"Il faudrait nous laisser gérer notre économie personnellement, arrêter d’imposer des quotas, revoir les distributions des aides, qui ne vont pas forcément là où elles devraient aller. Et puis c’est très difficile avec des pays qui ont des niveaux économiques très différents d’avoir un niveau équivalent des pays dans l’Union Européenne.
Les inégalités entre les pays au sein de l’Union Européenne font que les pays comme la Roumanie, la Pologne, qui sont des pays moins riches, se font tirer par le haut, alors que nous on se fait tirer par le bas. Nous allons devenir les parents pauvres de l’Europe."

Quels dispositifs pourrait-on mettre en place pour limiter les inégalités sociales dans l’UE ?

« Il faudrait harmoniser la fiscalité, le salaire minimum, les avantages. Une harmonisation entre tous les pays. Socialement, par exemple l’Allemagne a instauré très récemment un salaire minimum, alors qu’avant elle n’en avait pas, donc elle pouvait être plus forte économiquement que la France, puisqu’elle n’avait pas les mêmes charges qu’en France, mais au final, les Allemands sont obligés d’avoir deux travails pour subvenir à leurs besoins. Ce qui n’est pas l’idéal. »

Propos recueillis par Julie Capdenat
Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le document joint

Documents joints