Portrait d’Esther Madudu, sage - femme ougandaise, candidate au Prix Nobel de la paix 2015

lundi 29 avril 2013

L’AMREF a lancé la grande campagne internationale Stand Up For African Mothers fondée sur un objectif très concret qui vise à former 15 000 sages - femmes africaines d’ici 2015 pour contribuer à réduire la mortalité maternelle de 25% en Afrique Subsaharienne.

Alors que dans les pays à hauts revenus les soins pendant la grossesse ou l’accouchement nous semble être une évidence, ils sont trop souvent une exception en Afrique ou :
- 162 000 mères meurent chaque année par manque de soins basiques
- 1 million d’enfants africains se retrouvent orphelins
- 40% des femmes africaines ne bénéficient pas de soins prénataux et la moitié des accouchement ont lieu à la maison sans assistante médicale (90% au Sud Soudan).

Cette campagne vise à porter l’attention sur la cause des mères africaines et à mobiliser l’opinion sur leur besoin urgent en matière de soins pendant la grossesse et l’accouchement.
Depuis le lancement de la campagne en 2011, 2845 sages-femmes sont entrées en formation.
Une sage-femme africaine formée, c’est 500 mamans aidées chaque années et des milliers de femmes éduquées à leurs droits et au planning familial.

Afin de faire entendre la voix des mères africaines et leur besoin de sages-femmes qualifiées, L’AMREF porte la candidature hautement symbolique d’Esther Madudu , sage-femme ougandaise, au Prix Nobel de la paix 2015, comme représentante de toutes les sage-femmes qui s’engage pour la santé des mères en Afrique.

Pour lire la suite du portrait d’Esther Madudu candidate au prix Nobel de la paix 2015 veuillez consulter le site : http://fondation-sanofi-espoir.com/...