Prospective et Psychanalyse : des espaces de transition pour bâtir le futur.

mardi 26 septembre 2006

Aujourd’hui, sans doute plus qu’hier, le déficit de prise en compte des sciences humaines et de la psychanalyse en particulier nous parait préjudiciable à la pertinence de toute démarche prospective.

Comme Kurt Lewin, l’inventeur de la théorie du but , nous croyons que « l’espace de vie d’un individu, loin d’être limité à ce qu’il considère être la situation présente, inclut le futur, le présent et aussi le passé. Les actions, les émotions et certainement le moral d’un individu à chaque instant dépendent de sa perspective temporelle totale ».

Anticiper, en effet, demande à l’individu d’engager une réflexion personnelle située au cœur de la psychologie de la motivation, un mouvement de la pensée, de l’affect et de l’imaginaire intégrant nécessairement l’inconscient dans l’élaboration des futurs possibles.

Pour lire l’intégralité de l’article, télécharger le document pdf ci-joint.